Indicateurs de performance clés

Chez Produits forestiers Résolu, nous savons que nos procédés de fabrication de pâtes, de papiers et de produits du bois ont des incidences environnementales associées à la consommation de ressources. Notre objectif consiste à réduire au minimum ces effets en allant au-delà des exigences des lois et règlements. Notre approche est basée sur l’amélioration continue et prévoit l’adoption de systèmes de gestion de l’environnement (SGE) dans toutes nos installations, la fixation de cibles et le suivi des performances.

Nous surveillons notre performance dans les quatre domaines clés suivants :

Émissions atmosphériques

Résolu gère ses émissions atmosphériques au moyen de technologies antipollution généralement reconnues en vue de réduire au minimum les émissions de contaminants comme le dioxyde de soufre (SO2), l’oxyde d’azote (NOx) et les matières particulaires totales (MPT) qui résultent principalement de l’utilisation de combustibles. Nous avons également adopté d’autres mesures, notamment l'abandon du charbon et du pétrole lourd (mazout brut) au profit de combustibles plus propres, comme le gaz naturel et la biomasse neutre en carbone. À compter de 2014, Résolu n’utilisait plus du tout de charbon dans ses installations, ce qui l’a aidée à réduire plusieurs types d’émissions, dont les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Résolu a investi des sommes considérables afin de s’assurer qu’elle respecte et même surpasse les exigences réglementaires. Des limites d’émissions plus rigoureuses touchant les chaudières sont imposées aux États-Unis depuis janvier 2016 avec l’entrée en vigueur des règles relatives au Boiler MACT (Maximum Achievable Control Technology) de la U.S. Environmental Protection Agency. À la fin de 2021, nos trois usines américaines visées par l’application de ces règles s’y conformaient.

Les tableaux et graphiques suivants portent sur les concentrations des émissions de SO2, de NOx et de MPT pour la période entre 2019 et 2021.

IMPORTANTES ÉMISSIONS ATMOSPHÉRIQUES
  Unité 2019 2020 2021
NOx tm 3 681 4 761 4 456
NOx – Intensité kg/tm 1,06 1,70 1,66
SO2 tm 2 189 2 604 3 024
SO2 – Intensité kg/tm 0,63 0,93 1,13
Matières particulaires totales (MPT) tm 1 295 1 550 995
TPM – Intensité kg/tm 0,37 0,55 0,37
Émissions totales tm 7 165 8 915 8 475

graphique en barres montrant les émissions d'oxydes d'azote par année

graphique en barres montrant les émissions de dioxyde de soufre par année

graphique en barres montrant les émissions des matières particulaires totales par année

graphique en barres montrant les composés organiques volatils par année

Résolu assure également le suivi et la déclaration des composés organiques volatils (COV), qui sont émis sous forme de gaz à partir de certains solides ou liquides au cours du processus de fabrication dans nos usines.

Gestion des déchets

Résolu cherche à réduire les résidus et les déchets générés par ses usines. Notre approche en matière de gestion des résidus comprend la recherche de solutions de rechange offrant une utilisation bénéfique des résidus, comme l’épandage agricole, dans le but de réduire le volume des résidus acheminés aux sites d’enfouissement. Nous cherchons également à améliorer l’efficacité des processus, notamment en optimisant l’utilisation de la fibre, afin de minimiser le coût du traitement des effluents.

Nous demeurons engagés à établir des cibles annuelles en matière de pertes de fibre pour chacune de nos usines de pâte, papier et papier tissu, et visons à enregistrer, à l’échelle de la Société, des pertes de fibre ne dépassant pas 39 kg par tonne métrique (tm) de production. En 2021, nous avons enregistré des pertes de fibre de 39,3 kg/tm de production, ce qui est inférieur à la cible annuelle de la Société. 

graphique en barres montrant les pertes de fibre par année

Nos programmes axés sur l’utilisation bénéfique des résidus ont permis d’augmenter la quantité de déchets recyclés ou réutilisés, de réduire notre incidence environnementale et d’économiser des coûts. À titre d’exemple, certaines de nos installations compostent le carton, les déchets de bois non contaminés et les palettes de bois au lieu de les acheminer dans des sites d’enfouissement. De plus, une quantité importante des résidus produits à nos installations est utilisée comme carburant, ce qui contribue à réduire notre dépendance à l’égard des combustibles fossiles et favorise notre production d’énergie propre. En 2021, près de 10 % des résidus que nous avons produits ont été récupérés en vue de leur utilisation à des fins énergétiques. graphiques montrant l'élimination des déchets selon la méthode par année

Les programmes d’élimination des déchets mis en oeuvre dans nos installations ont plus que doublé la quantité totale de déchets que nous recyclons ou qui servent à des utilisations bénéfiques comme l’épandage agricole. En 2021, nos usines de pâte, papier et papier tissu ont trouvé des utilisations bénéfiques pour 71 % de leurs résidus et déchets en moyenne.

PERFORMANCE SUR LE PLAN DE LA GESTION DES DÉCHETS
  2019 2020 2021
Déchets solides acheminés aux
sites d’enfouissement (tm)
125 790 125 150 117 707
Déchets dangereux (% du total des déchets) < 1 % < 1 % < 1 %

Gestion des ressources hydriques

La fabrication du papier exige une grande consommation d’eau, mais nous la réutilisons le plus possible et en retournons 94 % dans l’environnement. La proportion de 6 % qui reste aboutit dans le produit final ou s’évapore pendant le processus de fabrication. Toute l’eau que nous consommons passe par des systèmes de traitement des effluents primaires et secondaires avant de retourner dans l’environnement. Nous compilons et analysons les données sur les rejets d’eau, puis les déclarons à des organismes réputés, comme le CDP. Ce dernier nous a accordé la note B de niveau Management pour la communication d’information sur la sécurité des ressources hydriques en 2021. Cette note témoigne des mesures que nous avons prises pour évaluer et gérer les risques environnementaux liés à notre consommation d’eau.

Différents outils permettent d’évaluer les niveaux actuels de stress hydrique en prévoyant les variations attribuables aux changements climatiques dans chacune de nos usines. Nous évaluons les risques hydriques au moyen du NCASI Water Tool, du Global Water Tool™ du World Business Council for Sustainable Development et de la plateforme Aqueduct du World Resources Institute (WRI). Nous prévoyons une disponibilité en eau presque normale jusqu'en 2040 pour toutes les usines sauf celle de papier tissu de Hialeah (Floride). Bien que nos évaluations prévoient une augmentation significative du stress hydrique pour cette région dans l’avenir, le risque d’entreprise substantiel est coté faible à moyen. 

Nos activités et celles de nos fournisseurs sont exposées aux risques matériels, financiers et réglementaires liés aux conditions météorologiques et aux changements climatiques, tels que la disponibilité et la fiabilité des ressources hydriques, leur accès et la possibilité de sécheresse. Comme l’indique notre Formulaire 10-K 2021 :

  • Les droits de captation d’eau nécessaires à nos centrales hydroélectriques sont susceptibles d’être modifiés.
  • La réglementation en matière d’environnement ainsi que de santé et de sécurité régissant la consommation de l’eau, les rejets des eaux usées et les systèmes de traitement des eaux usées est susceptible d’être modifiée.
  • Nous nous approvisionnons en eau de diverses rivières publiques – la consommation d’eau de plans d’eau publics est régie par des ententes, dont certaines sont conditionnelles au maintien de l’exploitation d’usines données et à des dépenses en capital minimales.

Résolu a à cœur d’établir des partenariats stratégiques se rapportant à l’eau dans les collectivités où nous exerçons nos activités. Les Serres Toundra, partenariat créé en 2014 entre Résolu, la Ville de Saint-Félicien (Québec) et des investisseurs locaux, illustrent à merveille la réutilisation de l’eau. Situé sur un terrain adjacent à notre usine de pâte de Saint-Félicien, ce complexe serricole à la fine pointe qui produit annuellement autour de 100 millions de concombres comble 90 % de ses besoins en eau grâce à la récupération de l’eau de pluie et de la neige.

De plus, nous collaborons étroitement avec la Corporation Le saumon de la rivière Malbaie, établie dans Charlevoix (Québec) afin de prendre les précautions nécessaires pour protéger la faune, dont le saumon qui remonte la rivière Malbaie pour frayer. En 2018, nous avons annoncé un investissement de plus de 7 M$ CA dans la réfection du barrage de la rivière, près notre usine de papier journal de Clermont.

Nous participons également, au sein d’organisations non gouvernementales locales et régionales, à la gestion des bassins versants à proximité desquels nous exerçons nos activités, notamment : le Citizens Advisory Committee, qui se penche sur une zone préoccupante de la rivière Menominee (Michigan); l’Organisme de bassins versants Manicouagan sur la Côte-Nord (Québec); le Kaministiquia River Low Flow Response Committee dans le nord-ouest de l'Ontario; l'Organisme de bassins versants Charlevoix-Montmorency dans Charlevoix (Québec); et l'Organisme de bassin versant du Saguenay (Québec). En outre, Résolu est membre du Remedial Action Plan Public Advisory Committee, qui lutte contre la dégradation environnementale dans les zones préoccupantes du lac Supérieur. 

Résolu est soucieuse de gérer efficacement les ressources hydriques en fixant des objectifs annuels de réduction de la consommation d’eau pour chacune de ses usines de pâte, papier et papier tissu.

graphique en barres montrant l'eau prélevée par année

Eau retournée dans l’environnement et consommation

Plus de 99 % de l'eau que nous prélevons provient de sources d'eau douce, en particulier d'eau de surface. Notre usine de pâte recyclée de Menominee (Michigan) est la seule de nos installations qui utilise une portion d’eau souterraine dans son eau de fabrication. Cette portion représente environ 0,1 % de notre volume total d’eau prélevée. Conformément à l’évaluation des risques par la plateforme Aqueduct du WRI, l’usine de Menominee est aussi l'une de deux installations actuellement dans une région de stress hydrique. L’autre est notre usine de papier tissu de Sanford (Floride). Leurs prélèvements et rejets représentent ensemble 2,2 % du volume total de la Société.

La performance des usines de traitement est suivie de près selon des paramètres tels que la demande biochimique en oxygène (DBO5). L’eau de refroidissement sans contact qui n’est pas mélangée aux effluents de procédé peut être retournée sans traitement, mais elle fait l’objet de surveillance et de prélèvement d’échantillons, dont les résultats sont communiqués aux organismes de réglementation. Depuis la vente de l'usine de papier d'Augusta (Géorgie) en 2020, toutes nos usines de pâte, papier et papier tissu retournent l’eau à l’environnement en tant qu'eau de surface.

Il importe à nos parties prenantes, y compris aux collectivités où nous exerçons nos activités, que nous ayons recours aux technologies nécessaires pour retourner des effluents de qualité dans l’eau de surface, comme l'exigent les règlements gouvernementaux.

graphique en barres montrant les matières en suspension par année

graphique en barres montrant la demande biochimique en oxygène par année

graphique en barres montrant la phosphore par année

Matières premières utilisées

Nos procédés de fabrication nécessitent l’utilisation de produits chimiques pour rehausser le degré de blancheur de notre pâte, traiter nos effluents et contrôler le pH. Comme l’utilisation des produits chimiques se rapporte à la gestion de l’environnement ainsi qu'à la santé et à la sécurité des travailleurs, c’est une grande priorité dans l’ensemble de nos installations, qui est jugée importante pour nos parties prenantes internes et externes.

Les fournisseurs de produits chimiques doivent se conformer à certaines normes en matière de santé, de sécurité et d'environnement quand ils transportent, livrent ou manipulent ces substances pour Résolu. La réduction des risques joue aussi un rôle dans le choix des produits chimiques utilisés dans le procédé de fabrication, et la forme sous laquelle ils se présentent est importante dans le cas des substances particulièrement dangereuses ou toxiques.

Pour prévenir les incidents chimiques, nos lignes directrices ont rendu obligatoire le port de combinaisons de protection. Tous les nouveaux produits chimiques qui entrent dans une usine sont évalués afin de déterminer leurs effets potentiellement nocifs pour les employés, les risques pour la santé et la sécurité ainsi que les incidences possibles sur l'usine de traitement des effluents. Des audits de sécurité sont menés tous les trois à quatre ans dans chaque établissement en fonction des produits chimiques utilisés et des procédures en vigueur, et des évaluations des risques environnementaux sont réalisées pour chaque produit chimique qui entre dans l’usine. Les mesures incluent la gravité des risques et les seuils auxquels une gestion accrue deviendrait nécessaire.

Les représentants des services de l’exploitation et de l’environnement évaluent ensemble les risques associés aux différents produits chimiques. Certains produits chimiques ont été complètement interdits en raison de leur toxicité, bien qu’aucune loi ne l’exige, tandis que d’autres ont été choisis précisément pour réduire les risques et atténuer les impacts environnementaux. En outre, nous faisons un suivi rigoureux des stocks de produits chimiques pour détecter tout déversement ou usage anormal. La gestion des produits chimiques est visée par nos audits de conformité environnementale et par nos audits des risques liés à l'environnement, qui ont lieu tous les trois ans dans chaque établissement.

En 2020, nous avons implanté des nouvelles lignes directrices pour l’analyse des contrats d’achat et d’autres pour les contrats environnementaux à haut risque; tous les achats de produits chimiques sont soumis à l’approbation du directeur principal de l’environnement et de la gestion des produits de Résolu. En 2021, nous avons aussi terminé l’implantation du système de suivi 3E Connect de Verisk que nous utilisons non seulement pour gérer les demandes des clients et d’autres initiatives liées à la gestion des produits, mais aussi pour mieux surveiller la conformité de notre chaîne d’approvisionnement.

Le tableau ci-dessous indique les principaux produits chimiques que nous utilisons dans nos établissements. Ces données, qui proviennent des fournisseurs, représentent le poids total des substances livrées à nos usines nord-américaines de pâtes et de papiers au cours de l’exercice.

Matières non renouvelables
Tonnes métriques anhydres (tma)
2019 2020 2021
Acide phosphorique - 86 114
Acide sulfurique 47 435 42 726 43 004
Bisulfite de sodium 7 254 5 756 6 399
Borol 645 540 723
Chlorate de sodium 41 849 34 480 36 485
Hydrosulfite de sodium 6 634 666 703
Hydroxyde de sodium 36 433 26 837 24 988
Methanol 6 154 5 746 5 729
Peroxyde 2 465 2 280 2 883